pour retourner vers la une (accueil)
Pour une expression artistique des sans-voix
Accueil > Activités > Les projets > UN CHRONIQUEUR DE LA RADIO DES FOYERS RISQUE L’EXPULSION
UN CHRONIQUEUR DE LA RADIO DES FOYERS RISQUE L’EXPULSION
Appel à soutien

Adama Dao, brillant étudiant malien, est arrivé en France en 2009. Depuis il s’est démené pour poursuivre ses études, travailler, être régularisé, construire un avenir pour lui et pour son pays. Il s’est investi dans de nombreuses associations citoyennes dont Attention Chantier, au point de devenir un contributeur important de la Radio des foyers. Occupant un emploi, bien intégré à la société française, sa régularisation semblait bien engagée.
Hélàs la préfecture du 93, au nom d’une politique du chiffre et d’un climat de rejet de l’autre, a mis notre ami en centre de rétention et tente aujourd’hui d’obtenir son expulsion.
Nous ne laisserons pas faire !

Arrivé en France, Adama a obtenu une licence en sociologie à l’Université du Havre. Il poursuit avec un master en géographie dont il valide le 1er semestre. Mais la guerre au Mali éclate, et son père n’a plus les moyens de payer ses études. Adama décide alors de venir en région parisienne afin de travailler pour réussir à se réinscrire l’année suivante.

En 2014, son titre de séjour arrive à expiration. Ayant trouvé du travail, il tente une demande de régularisation par le travail en mars 2015, mais l’entreprise refuse finalement de lui signer un contrat en CDI. Il a alors continué à travailler, sans titre de séjour, et c’est sur son lieu de travail qu’il est arrêté le lundi 28 décembre 2015.

Après 24h de garde à vue, Adama reçoit une OQTF (Obligation de Quitter le Territoire Français) et est placé en centre de rétention. Cette OQTF contient des informations fausses et retrace un parcours qui n’est pas celui d’Adama. Le 2 janvier, la Juge des Libertés et de la Détention refuse la prolongation de sa rétention. Nous nous réjouissons de la libération prochaine de notre ami ! Mais la joie est de courte durée car le procureur fait appel. Lors de l’appel le 4 janvier, la Juge ne retient aucun des arguments développés par l’avocat d’Adama et ordonne son maintien en rétention jusqu’à son expulsion.

A présent, l’étau se resserre : le procès de la dernière chance a lieu Mercredi 6 janvier 2016 au Tribunal Administratif de Melun. Si le Tribunal Administratif confirme l’OQTF c’est l’expulsion vers un pays en guerre qui se profile pour lui.

Mais pour nous, ce n’est pas qu’une histoire de papiers. Adama est notre camarade. Adama, c’est un jeune homme qui a une soif de connaissance et de rencontres exceptionnelles. Adama, c’est l’un des reporters de notre radio REC la Radio des Foyers. Avec la Radio des Foyers et l’association la Fabrique Documentaire, Adama a réalisé “Ramadan, une fête en exil”, un documentaire radio sélectionné pour le Prix de la Création Documentaire Radiophonique catégorie “petites ondes” au Festival Longueur d’Ondes qui se tiendra le 6 février 2016 à Brest. Adama, c’est une des chevilles ouvrières de la radio : chroniqueur, journaliste, graphiste, il crée également des visuels pour la Radio. Fortement impliqué dans la vie de l’association, Adama y a porté haut et fort ses idées.

Quelles fautes a commises Adama ? Essayer de travailler, afin de poursuivre ses études et de vivre dignement ? Nous demandons qu’Adama soit remis en liberté et régularisé. Nous portons cette exigence pour tous les “autres Adama” qui travaillent et vivent ici.

Vous pouvez faire part de votre mécontentement à la préfecture du 93 au 01 41 60 60 60 ou en écrivant à courrier@seine-saint-denis.pref.gouv.fr. Merci de partager ce message autour de vous



Site réalisé avec SPIP - 3.0.17 [21515] LA UNE| | PLAN DU SITE | QUI SOMMES-NOUS | CONTACT | WebMaster |